Equinoxe

Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse

Au cœur des Marches, zoom sur le Tour Sainte-Rolende

Revêtus d’un uniforme souvent inspiré des premières troupes belges, les marcheurs de l’Entre-Sambre-et-Meuse escortent une procession religieuse venue des temps immémoriaux.
Angoissés par la mort et la maladie, nos ancêtres comptaient sur la « puissance » des reliques supposées appartenir à des saints locaux. Les milices urbaines et rurales rendaient les honneurs en ces occasions.
Dans une véritable alchimie entre ferveur religieuse, complicité au-delà des barrières sociales, odeur âcre de la poudre et bières trappistes aux effets magiques, 15 Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse viennent d’être reconnues par l’Unesco au « patrimoine immatériel de l’humanité ».
Bien que sujettes à différentes variantes, ces processions obéissent à quelques règles communes : pelotons de sapeurs avec leur tablier blanc, pelotons de tireurs revêtus de costumes de voltigeurs, grenadiers ou zouaves, fifres, tambours et fanfares pour rythmer le pas.

Les séquences.

Première partie :

Présentation générale de quelques Marches reconnues par l’Unesco. Illustré de photos, le commentaire s’attache à souligner ce qui est nécessaire pour faire partie des élus et quelques spécificités de ces tours et processions.

Deuxième partie :

Zoom sur le Tour Sainte-Rolende de Gerpinnes, reportage audiovisuel de 45 minutes

  • Sainte-Rolende dans l’année, la préparation des uniformes, le cassage du verre
  • Lundi de Pentecôte : aspects religieux – tout au long des 35 km et des 12 villages et hameaux – motivation des pèlerins – uniformes – convivialité
  • Mardi de Pentecôte : nostalgie et fête

Cliquez sur la photo pour agrandir